AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 21:10

Je me suis longtemps posé la question suivante : comment développer mon phrasé sans emprunter le style des improvisateurs célebres, et sans pour autant tomber dans le dodécaphonisme autosatisfait, car je hais Boulez....

Bien entendu il ne faut pas renier une certaine forme de filiation saine, et il faut bien reconnaitre qu'à ce titre j'ai toujours l'impression d'être un débutant quand j'écoute Pat Metheny ou John Abercrombie , ... et en plus ce n'est pas une impression...

Ceci dit, dans cette queste aussi distrayante qu'inutile vu le chemin qu'il me reste à parcourir, j'ai identifié quelques techniques qui me semblent pertinentes (en fait elles le sont probablement car on me l'a confirmé plusieurs fois).

Je souhaite aussi préciser que pour moi l'harmonie est comme la physique : ca n'est pas "la réalité" , ca "décrit la réalité" . C'est un ensemble de modèles qui tentent d'expliquer comment la musique fonctionne, si tant est que la notion de "fonctionner" s'applique à la musique. Donc il peut y avoir des modèles différents, et aucun d'entre eux n'est "meilleur" dans l'absolu, certains sont éventuellement plus ou moins utiles. Tant qu'un modèle ne contredit pas les autres et a son utilité pour comprendre, entreprendre ou apprendre, il a sa place.

Ce qui suit n'est ni génial , ni totalement nouveau, et tant mieux car ca serait du suicide de contredire ce qui est accepté et qui fonctionne.

Revenons au sujet ! L'une des questions que je me suis posé est "quelles notes enrichissent systématiquement le jeu si elles sont accentuées?"

Les degrès de la gamme diatonique ne sont pas égaux entre eux (on peut s'en rendre compte de facon scientifique en analysant les rapports de fréquence, mais j'ai horreur de cette approche froide). En fait il est accepté que la fondamentale (I) et la dominante (V) s'entendent plutôt bien : elles ne frottent pas. A ce couple on ajoute la tierce, qui frotte un peu plus avec la fondamentale, mais tres peu, et qui joue un role important puisqu'elle détermine la couleur majeure ou mineure dans la grande convention diatonique. On a donc un groupe de 3 notes que notre oreille est habituée à entendre ensemble, ce qui a pour conséquence qu'on les nomme triade parfaite.

En effet, deux phénomènes conduisent notre oreille à considérer un intervalle consonnant : la nature de l'intervalle (dixit : fréquences) et l'habitude auditive, enfin du moins je crois... Dans une civilisation ou la musique serait basée sur le triton, cet intervalle serait probablement considéré comme consonnant (d'ailleurs les jazzophiles sont plus tolérants au triton que les affictionados de Céline Dion).

Donc revenons aux degrés diatoniques et voyons avec quels degrès la triade de base frotte : la septième frotte clairement avec la fondamentale, la quarte frotte clairement avec la tierce. A mon oreille la seconde ne frotte pas particulièrement, de même que la sixte.

Donc si on établi une hierarchie simple à 4 niveaux des notes en fonction de la tension qu'elles introduisent dans le jeu, on a :
1) I III V <- aucune tension
2) II VI <- tension tres légère
3) IV VII <- tension
4) chromatisqmes <- tension forte

Maintenant qu'on a un modèle, essayons de lui trouver des applications, des vérifications, et des limites.

Applications :

1) Eviter les degrès IV et VII pour conclure une phrase. les degrès IV et VII, du fait de la tension qu'ils introduisent, ne sont pas "conclusifs" ! La gamme pentatonique est amputée de ces 2 degres, ce qui la rend facile à utiliser pour l'improvisation, on peut s'arrêter sur toute note de la gamme pentatonique sans créer une sensation d'inachevé. La IV et la VII sont des notes de passage (essayez de conclure vos phrases avec des quartes et des septièmes, vous verrez...)

2) Pour sonner "riche" (tendu) , sans jouer "out" , renforcer la densité des IV et VII comme notes de passage, en accentuant l'attaque sur ces degrès "tendus" : ce n'est pas contradictoire avec l'application 1) , c'est un choix de jazzman. Les Bluesmen ont fait un autre choix.

3) Pour sonner très riche, utiliser les chromatismes comme notes de passages. Pour ma part il m'arrive de jouer completement chromatique sur des phrases longues, et de terminer ces phrases sur une note de la gamme pentatonique (ce qui évite de finir sur une quarte ou une septième Wink )

4) La quarte est un intervalle ambigu du fait de son caractère "tendu" et de sa relation sympathique avec la fondamentale (la fondamentale est la dominante de la quarte). La quarte est également un intervalle assez constant dans l'harmonisation diatonique : elle fait son apparition dans tous les accords de l'harmonisation diatonique, à l'exception de l'accord IV, lydien, précisément ou elle est augmentée. Il semble donc intéressant d'utiliser la quarte comme intervalle de jeu en accords : le résultat est à la fois riche et facile d'utilisation. Résultat : j'utilise la quarte en lieu et place de l'octave sur tous les degrés de la gamme diatonique , sauf un, pour improviser.

Confirmations :

1) Ici on retrouve la notion de "note caractéristique des modes", notion assez commune dans les livres sur le modal.
Les modes diatoniques les plus "colorés" sont Dorien, Phrygien, Lydien et Mixolydien. Qu'est-ce qui donne sa couleur à un mode ? Encore une fois il faut aller chercher du cote des habitudes auditives : ce qui colore un mode ce sont les notes du mode qui diffèrent des deux canons respectifs que notre oreille considère comme "parfaits" : la gamme diatonique majeure pour le majeur, et la mineure relative pour ce qui concerne le mineur.

-> La note qui colore le Dorien est la sixte juste, qui diffère de la sixte bémol de la gamme mineure relative. La sixte de Dorien est la septième de la gamme majeure dont est issu le Dorien.
-> La note qui colore le Phrygien est la seconde bémol, qui le différencie de la gamme mineure relative, et du Dorien qui n'en ont pas. La seconde bémol de Phrygien est la quarte de la gamme majeure dont est issu le Phrygien.
-> La note qui colore le Lydien est la quarte dièse, qui le différencie de la gamme majeure. La quarte dièse de Lydien est la septième de la gamme majeure dont est issu le Lydien en question.
-> La note qui colore le Mixolydien est la septième bémol, qui le différencie de la gamme majeure. La septième bémol de Mixolydien est la quarte de la gamme majeure dont est issu le Mixolydien dont nous parlons.

Ce sont ces notes qu'il est commun de considérer comme les notes à accentuer pour renforcer la "couleur" modale, et on se rend compte que l'on parle toujours des 2 mêmes notes : IV et VII.

Donc dans le jeu modal, les degrés IV et VII jouent un rôle primordial, même si on ne les appelle pas IV et VII car cela reviendrait à jouer tonal puisqu'on prendrait comme référence non pas la fondamentale du mode mais la fondamentale de la gamme majeure dont est issu le mode... ce qui n'est plus modal.

2) Le seul triton diabolique qui se glisse naturellement dans la gamme majeure diatonique est l'intervalle entre la quarte et la septième... tient donc, donc triton, intervalle du diable, trop riche, bani de la musique eclesiastique, ... quarte et septième d'emploi délicat en improvisation, à tel point que le blues les délaisse, mais tellement diaboliquement jouissives quand on s'en sert comme notes de passage, ... coincidence ? ou confirmation ?

Vous l'aurez deviné, les notes actives sont la quarte et la septième sunny

.... à continuer ... corriger ... suite à vos remarques et autres insultes constructives, ... quand j'aurais un peu de temps... avec des schémas et tout et tout geek ... je vous fais confiance pour trouver les limites Wink


JP


Dernière édition par Mixolydian le Ven 19 Sep - 10:23, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 56
Localisation : Briançon au nord du sud
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 21:29

C'est très clair, et comme tu le dis, rien de révolutionnaire, mais ça donne un autre éclairage différent à des choses qui sont habituellement présentées de manière très/trop compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Ludo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 7953
Age : 57
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 21:42

Depuis que je suis sur ce forum, j'ai lu dans leur intégralité l'ensemble des 33118 messages.............et je dois reconnaitre que de ce topic est pour moi le plus délicat à aborder....je me régale à le lire car j'y vois souvent des développements brillants qui me réjouissent.......sans souvent y comprendre grand chose j'ai la perception plus que nette du plaisir pris par chaque rédacteur des réponses aux interrogations posées, du malstroem cérébral conduisant aux exposés concis, aux démonstrations essentielles....
Je voulais juste vous faire ce petit clin d'oeil, moi qui ne participe jamais ici, non par désinteressement, mais tout simplement parce que dés qu'on parle theorie je décroche lamentablement..... Sad Sad Sad .........je n'y arrive pas......Mais vous me sciez littérallement par la maîtrise que vous possédez de cette matière.....vous mettez des mots où je n'entends que des sons.... Wink Wink Wink ...........
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 104
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 22:47

... et tes mots, je les partage à 100%: pareil, tout pareil!... et ce topic entier, je me dis tous les jours que je le réserve pour quand je serai grand! Wink Wink Wink

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Ludo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 7953
Age : 57
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 22:48

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Mer 17 Sep - 23:07

Serge a écrit:
C'est très clair, et comme tu le dis, rien de révolutionnaire, mais ça donne un autre éclairage différent à des choses qui sont habituellement présentées de manière très/trop compliquée.
sunny
Des explications claires et intéressantes ... J'ai lu ton message en entier, alors qu'en général, j'ai du mal à rester concentré devant des posts "techniques" un peu longs ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
paddypat
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 8:30

Bravo pour le côté pédagogique, clair, bien développé.
Pour ceux qui se sentent largués, P O S E Z D E S Q U E S T I O N S!!!!!!!!
voilà il ne faut pas hésiter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 11:00

A vrai dire, c'est surtout la longueur des posts, et les concepts qu'il faut bien assimiler (faut du temps pour ça) ...
Revenir en haut Aller en bas
Karmatotal
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1582
Age : 58
Localisation : Devant mon écran
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 14:22

Je pense en effet qu'il y a un très petit nombre de connaissances de base qu'il faut impérativement avoir assimilées pour ensuite comprendre la suite.

Si on a pas ces bases (pour ma part c'est l'"harmonie tonale fonctionnelle" - un nom barbare mais qui regroupe des concepts très simples : Sous-Dominante / Dominante / Tonique avec le principe tension (triton) / résolution (Tonique)) c'est là que ça paraît compliqué. Pour assimiler ces bases j'ai pratiqué l'harmonie guitare en main pour entendre ces concepts.

Ensuite on peut commencer à analyser des grilles et voir ce qui nous manque au fur et à mesure et, comme le disait PaddyPat, poser des questions. Je pense également qu'une source de confusion que j'ai fréquemment rencontrée est le mélange "tonal" / "modal". Ce n'est pas la même façon de penser la musique mais comme en jazz, historiquement, le modal est apparu bien après le tonal et que tous les musiciens qui ont "inventé" ou "découvert" le jazz modal (assez différent quand même d'autres musiques modales) avaient pratiqué assidûment la musique tonale (et pas n'importe laquelle : le bebop pour Miles, Coltrane, etc.) il vaut sans doute mieux apprendre les bases de la musique tonale (90 % des standards) avant la musique modale sauf si on veut exclusivement se consacrer à ce style de jazz.


Dernière édition par Karmatotal le Jeu 18 Sep - 23:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://karmatotal.unblog.fr/
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 104
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 15:02


Clairvoyance, clairvoyance...

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 20:23

igor a écrit:

Clairvoyance, clairvoyance...
DIABLE te fournis-tu en smilies ? scratch
Fin du HS ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 20:49

Ca y est scratch ca part en vrille jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Jeu 18 Sep - 23:11

Mixolydian a écrit:
Ca y est scratch ca part en vrille jocolor
Non non, pas de souçaïe Wink
Ton post est tellement intéressant que je me suis permis de l'imprimer (2 pages quand même ...), afin de le relire tranquillement, guitare à la main, et de le "digérer" sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Ven 19 Sep - 13:01

Super interessant ton post Mixolydian !

Plus généralement, ton post me fait penser à un conseil que j'ai lu à la fois chez Metheny et Jimmy Bruno (de bonnes références...):

Il n'a y aucune note interdite, en fait un musicien de jazz devrait savoir comment va sonner chacune des 12 notes de la gamme chromatique sur n'importe quel accord donné.


C'est un exercise sympa à faire: faire tourner un accord ou une petite progression et essayer chacune des 12 notes. On arrive vite à la même conclusion que Myxolydian: les degrés IV et VII de la gamme majeure apparentée sont "dedans" mais "tendus".

La vision de Jimmy Bruno sur ce sujet est particulièrement claire, pour un accord donné, il distingue 3 groupes de 4 notes:



  • Les 4 notes de l'accord, qui sont les 4 notes de base qui définissent cet accord. Myxolydian l'a bien expliqué, la septième est la note la moins stable parmi ces 4 notes. Il est à noter que plusieurs études ont montré que, dans les impros de Wes Montgomery par exemple, près de 75% des notes sur le downbeat sont la tierce ou la quinte de l'accord en cours.
  • Les 4 notes restantes de la gamme dont est issu l'accord, qui sont donc ses notes d'enrichissement.
  • Les 4 notes restantes de la gamme chromatique qui sont donc clairement des notes "out" et donc de tension
Revenir en haut Aller en bas
Mortimer
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3350
Age : 38
Localisation : Tourcoing (nord)
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Ven 19 Sep - 13:27

Citation :
La vision de Jimmy Bruno sur ce sujet est particulièrement claire, pour un accord donné, il distingue 3 groupes de 4 notes:



Les 4 notes de l'accord, qui sont les 4 notes de base qui définissent cet accord. Myxolydian l'a bien expliqué, la septième est la note la moins stable parmi ces 4 notes. Il est à noter que plusieurs études ont montré que, dans les impros de Wes Montgomery par exemple, près de 75% des notes sur le downbeat sont la tierce ou la quinte de l'accord en cours.
Les 4 notes restantes de la gamme dont est issu l'accord, qui sont donc ses notes d'enrichissement.
Les 4 notes restantes de la gamme chromatique qui sont donc clairement des notes "out" et donc de tension

et ben voilà ça c'est clair lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reverbnation.com/mortimer
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Ven 19 Sep - 13:43

Mortimer a écrit:
Citation :
La vision de Jimmy Bruno sur ce sujet est particulièrement claire, pour un accord donné, il distingue 3 groupes de 4 notes:



Les 4 notes de l'accord, qui sont les 4 notes de base qui définissent cet accord. Myxolydian l'a bien expliqué, la septième est la note la moins stable parmi ces 4 notes. Il est à noter que plusieurs études ont montré que, dans les impros de Wes Montgomery par exemple, près de 75% des notes sur le downbeat sont la tierce ou la quinte de l'accord en cours.
Les 4 notes restantes de la gamme dont est issu l'accord, qui sont donc ses notes d'enrichissement.
Les 4 notes restantes de la gamme chromatique qui sont donc clairement des notes "out" et donc de tension

et ben voilà ça c'est clair lol! lol!
Lumineux, même sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Ven 19 Sep - 16:00

La méthode des ** 2 ** notes actives permet une utilisation de la gamme pentatonique comme base ** pratique ** . Dans mon approche, la technique permettant d'utiliser le modèle est déja maitrisée par 98% des guitaristes : les pentas.

Mon soucis est de fournir un modèle A LA FOIS clair ET pratique.

Bisous geek

JP
Revenir en haut Aller en bas
Pakyie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2655
Age : 43
Localisation : Grenoble, Isère, presqu'au Sud
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Lun 22 Sep - 13:35

igor a écrit:
... et tes mots, je les partage à 100%: pareil, tout pareil!... et ce topic entier, je me dis tous les jours que je le réserve pour quand je serai grand! Wink Wink Wink

J'adhère pas mal à ça...

C'est pas que je ne comprenne rien... C'est que tout ça je le lis, le comprend, et puis quand je joue... pffff plus rien ou du moins plus sous cette forme. Donc je me dis, quand je serais grand je prendrais du temps pour faire de l'harmonie "sur la guitare" pour enfin rattacher le concept au son.

Mais sur ce topic, hyper clair et je vais sans doute pouvoir l'user malgré tout consciemment Wink cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/pakyiejazz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   Sam 15 Nov - 15:53

Citation :
Mais sur ce topic, hyper clair et je vais sans doute pouvoir l'user malgré tout consciemment

merci Very Happy c'est tres gentil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des notes actives, et de leur interet pour l'improvisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kyuhyun a classé les membres de son groupe selon leur talent pour les émissions de variétés
» Les chansons et leur signification pour vous
» [110422] NEWS: 'Manjjiddol' B1A4, Sortie de leur clip pour leur chanson-titre 'O.K' : Succès !
» Les compositeurs: leur personnalité
» +4 soufflé ou 4asp altéré bien bas pour le blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guitar & Jazz :: Théorie et technique-
Sauter vers: